Carcheto

Marre des gratte-ciels, des autoroutes, des bruits de métros et des brouhahas des grandes villes ? Partez en vacances vers la Haute-Corse, du côté de Castagniccia, à Carcheto-Brustico, là où la majorité des maisons datent du XVe au XIXe siècle. Pour un total dépaysement, cette commune française offre un cadre hors du commun grâce à ses maisons-tours pittoresques vous entrainant dans un passionnant voyage temporel. Son patrimoine naturel se découvre également durant des randonnées enrichissant davantage votre séjour en Corse.

Carcheto-Brustico, là où le temps a figé

Juchée à 630 m d'altitude, la commune de Carcheto-Brustico est née de la fusion de deux villages Carcheto et Brustico ayant eu lieu le 1er janvier 1972. S’étendant sur une superficie de 5,19 km2, elle est composée de trois agglomérations dont Carcheto, Brustico et un peu à l'écart le hameau de Colle. Selon le recensement en 2017, ce village de la piève d’Orezza compte 31 habitants.

Carcheto-Brustico se distingue par ses maisons de hauteur impressionnante. Le village offre une belle représentation de maisons-tours et exprime au mieux le bâti traditionnel de Castagniccia. 90% des bâtiments remontent du XVème au XIXème siècle. En plus, ces maisons sont magnifiquement entourées de forêt de châtaigniers valant des couleurs flamboyantes en automne. Avec les cascades avoisinantes, cette destination vaut vraiment le détour lors d’un périple en Corse.

Notes du passé

Les Tours de Tevola étaient des maisons-tours constituant un ensemble des gîtes ruraux qui avaient été bâtis sous l’initiative de la comtesse Tevola. Elles offrent un décor traditionnel aux villages de Castagniccia. Une de ces tours se dresse au fond du village Carcheto-Brustico. On raconte que cet endroit était le repère d’un bandit tristement célèbre au XIXème siècle. Il s’appelait François-Marie Castelli. Ce dernier a semé la terreur dans le village et ses alentours en menaçant, persécutant et abattant de sang froid les habitants à chaque soupçon d’opposition. Après plusieurs meurtres, ce bandit fut froidement abattu d’une balle dans le dos. Pour ce qui est de son assassin-justicier, l’identité reste inconnue…

Que voir à Carcheto ?

Patrimoine historique et culturel

Nichée dans le hameau de Carchetu, l’église Sainte Marguerite se pare d’un style baroque pour séduire ses visiteurs. Classée Monument Historique en 1976, elle contient de nombreuses œuvres et objets religieux. Son premier « must-see » est son « magnifique tabernacle architecturé à 8 colonnes, en bois taillé, mouluré, peint polychrome et doré ». Remarquez également le buffet d’orgue en sapin, l’autel principal et les 6 autres autels, mais surtout la peinture murale représentant Sainte Marguerite en gloire, entourée d’anges.

Située dans le hameau de Brustico, isolée au milieu de la nature, l’église Saint Joseph, revêt d’un contraste flagrant entre l’apparence de sa façade enduite très baroque et le corps de l’édifice fait en pierre de taille, beaucoup plus massif. Elle date du début du XVIIIe siècle. Son important patrimoine religieux mérite votre attention.

La chapelle San Bastianu se trouve tout en bas du village, sur le sentier conduisant à la cascade de la Struccia, dans l’ensemble des gîtes ruraux des Tours de Tevola. Elle est en cours de restauration.

La chapelle San Martinu située sur le chemin de l'ancienne mine de vert d'Orezza daterait du Moyen-âge et est actuellement en ruine. A sa droite se trouve une fontaine d’eau potable du même nom.

Comme vous pouvez le voir, Carcheto-Brustico regorge de monuments historiques et religieux. La chapelle Saint Roch en face de la mairie et la chapelle San Marcello transformée en cimetière s’ajoutent également à la liste. Pimentez au mieux votre séjour à Carcheto-Brustico en visitant ses patrimoines naturels.

Patrimoines naturels

La magnifique cascade de la « Struccia » réunit d’autres sites naturels intéressants à découvrir le temps d’une balade dans la forêt en bas du village de Carcheto-Brustico. Sa chute de 15 m de haut se précipite entre les parois d’un cirque de pierre pour se jeter dans une eau émeraude. Accessible depuis la place de l’église  baroque Sainte Marguerite en prenant à gauche, la cascade est précédée de quelques dizaines de mètres par une fontaine couverte nommée « Funtana di l’Onda ». Il y a également la fontaine de Gradi située en bord de route en partant vers le col d’Arcarota.

C’est également lors de votre passage à Carcheto-Brustico que vous aurez l’occasion de rencontrer le marbre le plus rare et donc le plus cher au monde. Il s’agit de l’ancienne carrière de « Vert d’Orezza », appelée « Verde di Corsica » ou « Verde antico di Corsica » en Italie. Figurant parmi « l’une des richesses minéralogiques les plus célèbres de Corse dans l’antiquité », ce site a été utilisé depuis la Préhistoire jusqu’aujourd’hui. Le fameux mausolée des Médicis à Florence constitue un exemple probant des traces de son utilisation. Actuellement, les artisans-bijoutiers de Corse continent à l’exploiter.

Que faire à Carcheto ?

Outre la visite des monuments touristiques de Carcheto, vous pouvez également agrémenter votre séjour à Carcheto-Brustico en faisant de la randonnée aux alentours du village. Nous vous suggérons trois sentiers de niveaux différents : facile, moyen et difficile.

  • Partez de Santa-Maria-Poggio pour découvrir la cascade de l’Ucelluline (l’oisillon en Corse) sur le chemin conduisant à San Nicolao. Longue de 7,5 km, la randonnée peut durer 3h 25mn. Vous serez récompensé par un fabuleux spectacle naturel offert par ce site sauvage et préservé où une eau fraîche et limpide se déverse sous vos yeux. Le dénivelé (ascension/descente) est aux environs de 400 m.
  • Pour visiter la grotte de Porri, vous passerez par un sentier de randonnée, niveau moyen, de 3,9 km depuis le village de Porri et de dénivelé de 296 m. Cette grotte dite «  Grotte des Maquisards » servait de refuge et/ou de quartier général à la Résistance insulaire.
  • Les férus et les audacieux attaqueront les sentiers plus difficiles comme celui menant à la Cascade de Pianellu et à la Punta di Caldane. A la sortie du village de Pianello sur la D16, sur la route de Matra, après le pont est nichée la Cascade de Pianellu, magnifique oasis de fraîcheur. En poursuivant la randonnée, vous passerez par le hameau oublié de Saint-Vincent et sa chapelle, puis les bergeries avant d’arriver à la Punta di Caldane où la vue sur la mer est des plus saisissantes.

Profitez au maximum de votre séjour à Carcheto-Brustico en visitant les sites d’intérêts du village et de ses alentours. Sites culturels, historiques, naturels et bien d’autres merveilles touristiques agrémenteront vos vacances en Corse.

0 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Véronique de "Katamkera, l'autre voyage". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
04 95 60 50 95